Aujourd’hui, allez au concert avant d’aller vous baigner

“Stabat mater” est l’incipit de “Stabat mater dolorosa” “Elle se tenait la mère en douleur” séquence du XIIIe siècle attribuée au Franciscain Jacopone da Todi. Ce bref poème de vingt tercets de trois verts évoque la souffrance de Marie au pied de la Croix.

Stabat Mater dolorosa
Juxta crucem lacrimosa
dum pendebat Filius.

Figée de douleur, la Mère était là,
Toute en larmes, auprès de la croix ,
Alors que son Fils y était suspendu.

Texte complet sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Stabat_Mater

L’antienne Salve Regina “Salut, ô Reine” est un chant grégorien composé au XIe siècle par Adhémar de Monteil, évêque du Puy, au XIe siècle. Il glorifie la Vierge Marie.

Salve, Regína, Máter misericórdiæ
Víta, dulcédo, et spes nóstra, sálve.
Ad te clamámus, éxules, fílii Hévæ.
Ad te suspirámus, geméntes et flentes
in hac lacrimárum válle.
Eia ergo, Advocáta nóstra,
íllos túos misericórdes óculos
ad nos convérte.
Et Jésum, benedíctum frúctum véntris túi,
nóbis post hoc exsílium osténde.
O clémens, O pía, O dúlcis Vírgo María

Salut, ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre 
consolation, notre espoir, salut !
Enfants d’Ève, de cette terre d’exil nous crions vers vous ;
vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée 
de larmes.
Ô vous, notre Avocate, tournez vers nous vos regards compatissants.
Et, après cet exil, obtenez-nous de contempler Jésus, le fruit 
béni de vos entrailles,
Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge 
Marie !

Share

Culture, Loisirs, Artisanat, Commerce & Services, Hébergement, Marina