Les insulaires à Batz, les photos

La 8e édition du festival des îles du Ponant, Les Insulaires, s’est achevée dimanche 22 septembre, à Batz, après trois jours de fête et d’échanges. Cet événement contribue fortement à resserrer les liens entre îliens.

« Je suis né sur Batz, cela fait 71 ans. À ma connaissance, on n’y a jamais vu une manifestation d’une telle importance. Je suis très heureux d’avoir accueilli les gens des autres îles. » Guy Cabioch, maire de l’île finistérienne depuis 1995, est réputé pour son caractère, disons, assez bougon. Mais, dimanche matin, il ne dissimulait ni sa satisfaction, ni sa fierté, au moment où le festival des îles du Ponant, Les Insulaires, s’apprêtait à baisser le rideau. Sa 8e édition, à Batz, restera dans les annales comme une belle réussite.

Ce festival étant gratuit, les chiffres de fréquentation ne sont pas faciles à établir. Ce qui est sûr, c’est que l’événement a, une nouvelle fois, fédéré les habitants des quinze îles du Ponant, dispersés dans la Manche et l’Atlantique. « 1 500 insulaires étaient hébergés sur Batz et 500 autres sur le continent », indique Jean-Benoit Beven, la cheville ouvrière du festival. C’est plus de 10 % de la population totale des îles du Ponant, qui s’élève à 15 789 habitants.

130 bénévoles mobilisés

Le festival Les Insulaires est, avant tout, un grand moment de convivialité entre habitants des îles du Ponant. | OUEST-FRANCE

Jeunes ou moins jeunes, tous disent leur bonheur de se réunir et de faire la fête pendant trois jours. C’est le cas, par exemple, de Valérie Auriaux et de Jean-Marc Guilpain, elle infirmière, lui jardinier. Venus de l’île d’Yeu, ces fidèles des Insulaires ont été ravis de leur séjour à Batz. « On partage une identité insulaire. On vit la même chose à l’année. On trouve tout de suite le contact. »

Outre les spectacles, les débats, les animations et les visites sont l’occasion d’échanger. Le géographe Louis Brigand, grand spécialiste des îles, souligne l’importance prise par Les Insulaires au fil des ans. « C’est un événement fédérateur qui permet de mettre en réseau les îles. Il a fait découvrir des îles qui n’étaient pas les leurs aux îliens qui, à l’exception des élus, avaient peu d’échanges auparavant. »

Les habitants de Batz ont fait découvrir leurs traditions aux autres îliens. Ici, une démonstration de brûlage de goémon avec les gestes d’autrefois. | OUEST-FRANCE

Le festival a fortement mobilisé sur l’île de Batz, qui compte une population permanente de 464 habitants. 130 personnes ont travaillé ensemble pendant plusieurs mois pour que l’événement soit une réussite. Dans la vie de l’île, ce moment unique ne sera sans doute pas sans lendemain. L’an prochain, l’île aux Moines, dans le Morbihan, accueillera la 9e édition des Insulaires, à des dates qui restent encore à fixer.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/les-insulaires-du-jamais-vu-l-ile-de-batz-6531503

Merci aux îledarais d’envoyer leurs photos à info@arz.fr

Share

Culture, Loisirs, Artisanat, Commerce & Services, Hébergement, Marina