Vents porteurs pour le bateau à voilure tournante

Le trimaran prototype de 12 m sera équipé d'une éolienne à pas variable de 8 m d'envergure maximum. Par 20 noeuds de vent, ce prototype atteindra 10 noeuds.

Archinaute,

conçu par l’architecte morbihannais Charles-Henri Viel,

est l’un des lauréats du concours du ministère de l’Environnement « 100 projets pour le climat ».

L’idée

Un premier succès pour Archinaute, le projet de bateau à voilure tournante conçu par l’architecte morbihannais Charles-Henri Viel.

Après avoir été sélectionné par le ministère de l’Environnement (en 25e position sur 591 autres projets internationaux et huitième Français), Archinaute sera présenté au Good Festival, à Lausanne, du 25 au 29 octobre. Cette manifestation internationale vise à favoriser concrètement le succès des initiatives propres à créer un monde meilleur. Elle est soutenue par les autorités suisses, l’École polytechnique fédérale de Lausanne et les Nations Unies.

Lire aussi : Morbihan. Sept projets pour le climat retenus par l’Etat

D’abord un prototype

Avec ce bateau propulsé par une gigantesque hélice qui se plie aux caprices du vent, Charles-Henri Viel fait le pari de révolutionner l’art et la manière de prendre la mer. L’idée ? Une sorte d’éolienne à géométrie variable qui se nourrit de la force du vent.

Le principe, adapté aujourd’hui par l’architecte, est connu depuis 1921. Reposant sur une captation mécanique de la puissance du vent, le système permet de naviguer dans toutes les directions. Il offre une manoeuvrabilité et une flexibilité proches de celles d’un navire à propulsion mécanique classique. Une technique susceptible de répondre au défi de la transition énergétique dans le domaine de la navigation. Écologique à bord également : la propulsion éolienne fournira les énergies du bord en faisant disparaître au passage lesréserves de carburant. Séduisant.

Lire aussi : Nautisme. Un bateau à propulsion éolienne? le projet révolutionnaire d’un ingénieur de Carnac

Charles-Henri Viel rêve de voir son système de voilure tournante équiper, un jour, de nombreux navires, de la plaisance au transport maritime en passant par la pêche. « Le développement de la conception tridimensionnelle, des calculs en mécanique des fluides et résistance des matériaux, la construction en matériaux composites et la gestion des transmissions de puissance nous donnent aujourdhui les moyens dexploiter cette technique ».

Présenté au Maroc

Mais pour quelles performances ? « La vitesse du navire serait égale à la moitié de la vitesse du vent dans toutes les directions, y compris face au vent. Le contrôle du système, entièrement assuré par des commandes mécaniques ».

Avant d’imaginer sa production, il faudra assembler un trimaran prototype de 12 m. En attendant le soutien du ministère de l’Environnement, le projet Archinaute sera présenté lors de la Cop 22, du 7 au 18novembre à Marrakech.

Contact : www.archinaute. fr

Source : http://www.ouest-france.fr/bretagne/morbihan/innovation-vents-porteurs-pour-le-bateau-voilure-tournante-4549580