Archives de catégorie : Ile d’Arz

Pourquoi je suis candidat

Chers concitoyens, le 15 mars prochain, je me présente à vos  suffrages. Vous trouverez ci-après ma profession de foi.

Réunions électorales

 Lundi 10 février  et mardi 10 mars

15:00 au Gourail

Contact :  avenir.arz@gmail.com

J’aime l’île d’Arz
Votez Christophe STENER
Un candidat compétent et indépendant

Pourquoi je me présente
Je me présente au suffrage des îledarais pour être utile, pour servir, non pour défendre des intérêts professionnels ou personnels car, étant retraité, je n’ai d’autre engagement que d’apporter mes compétences au service de notre communauté. La gestion d’une commune de moins de 1000 habitants comme Arz est aussi complexe que celle d’une ville comme Vannes, le nombre de personnels administratifs en moins. Rude et difficile  est la tâche des élus des petites communes. Chacun doit mettre à contribution ses capacités. Ma formation, Institut d’Etudes Politiques de Paris et Ecole Nationale d’Administration, m’ont donné la connaissance du droit administratif, de la comptabilité publique, du droit fiscal, toutes matières que j’ai enseignées et publiées. Mon savoir-faire dans la relation avec les pouvoirs publics et les autres collectivités locales seront également utiles pour défendre les intérêts de notre commune.
Mon engagement local
Vivant toute l’année sur l’île d’Arz, depuis bientôt huit ans, je suis très impliqué dans la vie associative : ancien Vice-Président de l’Aumia, ancien secrétaire de l’AIUTTM, trésorier de l’AAO, Président de l’association du moulin de Berno, adhérent de la plupart des associations. La Vitrine de l’île d’Arz http://arz.fr/ que j’ai créé en 2016 publie gratuitement les activités associatives. Ce site a reçu plus de 250 000 visiteurs depuis sa création.
Mon ambition pour l’île d’Arz
Les deux mandatures précédentes ont été des mandatures de gestion au quotidien des affaires communales, il nous manque une vision de ce que nous souhaitons que soit cette île, que nous aimons tous, dans une génération, pour nos enfants. Mon ambition est de tracer, à travers une large concertation avec tous, une trajectoire. Voulons-nous aller vers un modèle « Ile de Ré » privilégiant le tourisme riche ? Optons-nous pour la préservation scrupuleuse du patrimoine naturel en transformant l’île en réserve écologique ? Un modèle équilibré est-il possible mais avec quels choix en matière d’urbanisation, de gestion de l’espace naturel, du tourisme, du développement d’activités économiques ? Faute de trajectoire, nous avançons aujourd’hui sans boussole. Des non-choix qui hypothèquent l’avenir sont pris ‘au fil de l’eau’ et sans concertation. L’aménagement non concerté du chemin côtier entre Brouel et Keroland est emblématique de ce qu’il nous faut refuser à l’avenir.
Une candidature pour tous les îledarais
Certains veulent opposer îledarais résidents et non-résidents, actifs et retraités, jeunes et anciens, îledarais de souche et d’adoption, bretons et non bretons,… Mon projet est au service de tous, il n’est pas l’instrument d’une minorité voulant prendre le contrôle des affaires publiques pour servir des intérêts partisans. Ma candidature est indépendante et je ne céderai durant mon mandat à aucune influence.
Les priorités de mon mandat
Je place mon mandat sous 5 priorités seulement et non sous un catalogue de mesurettes.
Priorité 1 : Nos anciens Nombreux sont nos anciens. Beaucoup sont des personnes isolées par l’âge, le veuvage et parfois la maladie. Le devoir de solidarité s’impose d’autant plus que notre insularité crée des handicaps particuliers, absence de médecin en résidence, absence de pharmacie, certes largement palliés par le dévouement et la compétence de nos infirmières. La modestie des revenus de beaucoup de retraité(e)s appelle des mesures en leur faveur. Un budget d’aide sociale plus important qu’aujourd’hui doit être dégagé, un soutien plus fort à toutes les activités associatives leur bénéficiant doit être engagé, la présence d’infirmières est indispensable. Une enquête auprès des personnes de plus de soixante ans résidant sur l’île sera conduite pour recenser leurs besoins et bâtir un programme d’actions.
Priorité 2 : Les jeunes actifs Motiver des jeunes actifs à vivre sur l’île est vital pour notre communauté. Les contraintes de la vie insulaire, le manque de logements, le caractère saisonnier de nombre d’activités, la préférence pour les charmes urbains (magasins, loisirs, …), les transports (coût, absence de cohérence bateau/bus) sont autant d’enjeux qu’il nous faut adresser dans un programme cohérent et ambitieux avec un objectif : donner du travail et un logement sur place aux jeunes îledarais. Cela passe par la promotion de l’île, le soutien aux entreprises locales et l’accroissement de l’offre de logements à prix modéré. Une commission extramunicipale associant tous les jeunes actifs de l’île sera constituée pour bâtir un plan d’actions sur la durée de la mandature, plan présenté lors d’une réunion publique pour discussion avec tous avant votation en conseil municipal.
Priorité 3 : Préserver la beauté naturelle de l’île L’île d’Arz a une beauté naturelle, cette beauté il faut la préserver face aux agressions, naturelles : érosion du trait de côte, tempêtes qui abattent les cyprès, … et aussi humaines : trafic trop dense sur les chemins côtiers, nuisances de dépôts sauvages, destruction des zostères par des ancrages désordonnés, non-respect des interdictions de feux et campings… La montée des eaux du fait du réchauffement climatique est une certitude, il faut entretenir, voire créer, des digues afin de protéger les maisons. Pêche et chasse participent d’une bonne gestion de l’espace naturel. Il ne s’agit pas de faire de l’île une ‘réserve pour îledarais’ mais d’user des compétences juridiques de la commune pour sanctuariser certains sites naturels, assurer une vraie police de l’usage et non de l’abus d’usage des plages, sentiers et zones de mouillage. Il s’agit de bon sens mais aussi d’un peu de volonté. Le programme de plantations engagé par les fermiers, de leur propre initiative, est exemplaire, il faut que la commune contribue à l’effort en plantant pour remplacer les cyprès en fin de vie. Il faut dynamiser et rendre profitable la gestion de la réserve foncière communale. Une liste d’actions concrètes en faveur de la transition écologique sera élaborée en concertation avec les associations et les acteurs économiques et, là encore débattu avec les citoyens, avant vote en conseil municipal.
Priorité 4 : Démocratie participative Aujourd’hui les Iledarais sont consultés tous les six ans, ensuite silence radio. Outre une concertation sur les grands dossiers (anciens, jeunes actifs, patrimoine naturel) Chaque trimestre, j’organiserai une réunion publique au Gourail pour présenter le bilan de l’activité municipale du trimestre passé et consulter les citoyens sur les actions des trois prochains mois. Cette île est la vôtre, c’est à vous de donner la trajectoire à vos élus !
Priorité 5 : Baisse les impôts Faute de projets, le budget actuel de la commune s’exécute en excédent, excédent versé au fonds de réserve qui ne rapporte quasiment rien. La réserve foncière héritée des mandatures précédentes a été largement vendue, parfois à vil prix vil, à perte. Certaines acquisitions ont été faites au prix fort. La construction d’un Musée des capitaines surdimensionné a pesé sur les finances locales, il doit déjà être réparé alors que la salle du Gourail appelle des travaux d’entretien. Les sentiers vers Menezig sont à l’abandon. entretenir et non défigurer les sentiers côtiers, mettre des bancs, repenser l’accueil à Béluré, améliorer la signalisation, autant de chantiers urgents. Les budgets s’exécutent en fort décalage par rapport aux prévisions, signe clair d’un manque de vision. Il est possible de dégager des marges de manœuvre financière pour engager les actions tout en réduisant le poids des impôts pour les moins fortunés.


Le vote sur Arz n’est pas un scrutin de liste parce que nous sommes une commune de moins de 1000 habitants. Chaque électeur peut voter pour 0, 1 et jusqu’à un maximum de 11 candidats, le nombre des conseillers à élire. Vous pouvez panacher votre vote, mettre un ou plusieurs bulletins, barrer des noms sur les listes. Le 15 et 22 mars prochain, mettez un seul bulletin dans l’urne, celui de Christophe Stener c’est votre droit et le bon choix.


Pour un retour en arrière, votez Lorcy-Loiseau, pour l’avenir de l’île d’Arz, votez Stener


Réunions électorales Ce programme sera détaillé et débattu avec tous ceux qui voudront bien vouloir assister à mes réunions électorales lundi 10 février 15 :00 et mardi 10 mars 15 :00 au Gourail


Contact Pour réagir, apporter votre soutien, merci d’écrire à avenir.arz@gmail.com

Pour soutenir ma candidature, merci d’imprimer et distribuer autour de vous le programme en pièce jointe :

La Vitrine de l’île d’Arz est à la disposition de tous les candidats qui souhaiteraient y publier leurs programmes – Ecrire à : info@arz.fr

Share

11+11+1=23 candidats

Les électeurs îledarais auront le choix le 15 mars prochain entre 23 candidats pour élire 11 conseillers. La liste emmenée par Thierry Madec est maintenant complète après quelques ajustements du fait  de  désistements et de  ralliements : Frédéric Beaujean, Thierry Madec, Nathalie Avril, Jean Rivoire, Dominique Noblanc, Thierry Lory, Antoine Cure, Anne Churoux, Frédéric Boudaud, Michel Boinot, Marie-Pierre Wattiez  – Source Le Télégramme 5/02/20 et RMSA (Radio Marine Spar Arz)

Non pas un scrutin de liste mais à la carte

Chacun est libre de choisir entre 1 et 11 candidats en ne mettant que le bulletin individuel de Christophe Stener ou en panachant en barrant des noms sur les listes.

A lire demain :

Elections mode d’emploi

Share