Archives pour la catégorie Musée

Yvon et Maël Bulot au Musée

CONFÉRENCE de MAEL BULOT sur « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’art contemporain …sans jamais oser le demander.» 
ET INAUGURATION D’UNE PLAQUE A LA MÉMOIRE D’YVON BULOT

C’est devant un public très nourri, au moins 80 personnes, que Mael Bulot s’est exprimé sur l’art contemporain, tout un programme ! Toujours aussi performant, Mael a véritablement passionné le public par ses compétences. Partant de l’Olympia de Manet en 1863, il va passer par Andy Wharol pour arriver à Claude Monet et cette « impression de soleil levant » en 1872 qui donnera son nom au mouvement des impressionnistes. Mael va nous transporter ensuite de Van Goth à Sérusier puis à Cézanne et sa montagne Sainte Victoire. Il va ensuite nous faire passer du figuratif au non figuratif de Picasso à Sonia Delaunay et Kandisky. Pas toujours facile d’apprécier ces toiles non figuratives ou seuls le sentiment et le ressenti personnel comptent. 
Mais Mael va nous transporter encore plus loin dans le monde du non figuratif absolu : il va nous faire découvrir Malevitch et son « carré noir » de 1915 et enfin et surtout Marcel Duchamp, sorte de pape de l’art contemporain, avec son œuvre absolue sa « fontaine-urinoir » de 1917. 
Et que dire de Mondrian ou Auguste Herbin sans oublier Soulages et ses raies noires et Pollock et sa peinture « coulante » qui semble si facile à imiter… Mael n’a pas non plus oublié Dali et ses « montres molles ». Puis ce sont les peintres « modernes » : Magritte avec « ceci n’est pas une pipe » ou encore Warhol et ses boites de soupe à l’infini et enfin Roy Lichtenstein. 
Mael va terminer son propos sur l’art contemporain en passant en revue Carl André et ses 144 carrés d’étain par rangées de 12… puis Buren et ses colonnes ou chaque côté mesure exactement 87 mm et enfin Seth Malland et son tableau sans titre de 1972. 
Un voyage enthousiasmant qui a plongé plus d’un participant dans une réflexion parfois un peu perdue car l’art moderne ne laisse pas indifférent, questionnant chacun sur ses valeurs vis-à-vis de cet art qui déboussole un peu ou arnaque peut rimer avec art voire génie.

Puis ce fut l’inauguration d’une plaque à la mémoire d’Yvon Bulot, décédé en mars de cette année, dévoilée par son fils Mael devant près de 100 personnes. Grand moment d’émotion car Yvon a été un personnage sur l’ile d’Arz. Il a été LE collecteur du patrimoine de l’ile en collectant tableaux, maquettes, photos, films…  Déjà en 1975 il a organisé une exposition sur ce patrimoine particulier de la marine marchande où tant d’ildharais ont fait leur carrière puis ce fut une participation à Brest 96, grandissime expo sur le patrimoine maritime, l’ile d’Arz ayant remporté le deuxième prix et enfin ce fut en 2015 avec l’ouverture du musée des marins et capitaines où Yvon joua un rôle prépondérant. Cette plaque est un bel hommage rendu à un homme de cœur, fier de son ile et de son patrimoine et qui a beaucoup donné pour que tous ces trésors ne tombent pas dans l’oubli car l’ile a une histoire qui lui est propre : avoir fourni quantité de marins et de capitaines.

Share

Christiane Huet au Musée

13-25 Août au CIP

Cela fait six ans que j’ai découvert la peinture. Autodidacte, ma
création est tournée vers l‘imaginaire. Animée par un désir de liberté que j’ai
découvert dans l’abstrait, la peinture me permet d’exprimer sans contraintes ni
limites mes émotions.
Bercée par une musique interne qui m’envahit, je me laisse guider et
transporter.  Dans un geste vif et
précis, je superpose, accumule, gratte matières et couleurs au gré de ce
qu’elles semblent vouloir dire ou taire.
Les couleurs appliquées directement sur la toile laissent apparaître
différentes formes qui s’enchainent au fur et mesure de la composition de
l’œuvre. Rien n’est définitif seul l’œil de la personne donnera une réalité au
tableau. J’utilise de la peinture à l’huile que j’étale aux doigts, spalters,
couteaux et éponges. Toutes les œuvres sont vernies.

Share