Revue de presse îledaraise

Les coquelicots* de l’île d’Arz (2)

Nous étions 2 la 1ère fois, 3 la 2ième, 6 la 3ième fois et 9 ce vendredi 1er février – Prochain rendez-vous le vendredi 1er mars à 18h30 devant la mairie !

L’Ile d’Arz lauréate du prix « Zéro Phyto »

Jeudi 31 janvier, Mme Marie-Hélène Stéphany, maire de l’Ile d’Arz, a reçu le prix « Zéro Phyto 2019 ». Ce prix est remis par la Région Bretagne aux collectivités qui ont cessé d’utiliser des produits phytosanitaires dans la gestion de leurs espaces publics. En 2017 notre commune avait déjà reçu ce prix et devenait la première île bretonne à être ainsi « labellisée ».

source : Mairie

Pour que les coquelicots (re)fleurissent

 

 

Share

Arz, nouvelle Venise ?

2018 + 1 ° sur la moyenne du XXe siècle

New York Times

Dossier

La montée des eaux en Bretagne et ailleurs : qui croire ?

Les données des marégraphes suggèrent une élévation moyenne mondiale du niveau de la mer de 1-1,5 mm / an. Tandis que les données satellitaires suggèrent une augmentation de plus de 3 mm / an. La différence plutôt marquée entre les deux ensembles de données n’a toujours pas d’explication largement acceptée.

niveaux océaniques
Évolution d niveau moyen de marée à Brest depuis 1807

Grâce à ce magnifique projet transnational des balises ARGO, pour la première fois, nous avons une idée un peu plus précise des températures océaniques et de leurs évolutions, depuis la surface jusqu’à une profondeur de 2000 m. La tendance montre qu’il y a une très légère diminution des températures. Mais il faut rester prudent, car, compte tenu de l’immensité des surfaces marines (2/3 de la surface de la planète, soit 340 millions de km2), 3500 balises ne sont pas suffisantes pour avoir une vision globale satisfaisante, chaque balise couvrant une surface de 97 000 km2. C’est comme si la température moyenne de la France était mesurée par 5 centrales de mesure…

Prolonger votre lecture :   NHU Bretagne

Photo Christophe Stener

Nantes, La Rochelle et Bordeaux sous l’eau en 2500

Pour rappel, la calotte glaciaire de l’Antarctique contient suffisamment d’eau pour augmenter le niveau des océans de 60m. L’accélération de la fonte des glaces représente une menace pour des centaines de millions des personnes vivant dans des zones basses côtières. Les derniers scénarios prévoient une augmentation de 77cm du niveau de la mer d’ici 2100 sans réduction des émissions de gaz à effet de serre (RCP 8.5), et de seulement 32cm (RCP 4.5) en cas de réduction modérée.

Pour savoir si votre maison aura les pieds dans l’eau selon le niveau de montée de la mer, cliquez sur la carte interactive  :   Flood firetree

Source :      BFM TV

Share

Culture, Loisirs, Artisanat, Commerce & Services, Hébergement, Marina