Les moulins à marée du Morbihan

decouvrir-golfe-du-morbihan-moulin-maree

Assis à la fois sur la mer et sur la terre, les moulins à marée ne sont plus aujourd’hui que les témoins d’un passé disparu. Implantés dans des régions à forte amplitude de marée et de faible dénivellation de la côte, le Morbihan multiplie les sites propices à leur établissement.

Depuis le Golfe du Morbihan jusqu’à la rivière d’Etel , on en dénombre un peu moins d’une trentaine.

Précurseur de la marée motricité, les moulins à marée sont assujettis à la mer. L’activité du meunier était de fait entièrement rythmée par la marée. Les périodes de travail avaient lieu aussi bien le jour que la nuit, tout en étant cadencées par la périodicité des coefficients de marée.

decouvrir-golfe-du-morbihan-moulin-maree-hezo decouvrir-golfe-du-morbihan-moulin-maree-bono decouvrir-golfe-du-morbihan-moulin-maree-paluden-arradon decouvrir-golfe-du-morbihan-moulin-maree-noyalo

Apparus dans le Golfe du Morbihan dès le XIIème , ils cesseront de tourner dans les années 30. Un dernier sursaut occasionné par la guerre prolongera leur activité pour une dizaine d’années. Il en subsiste encore aujourd’hui, devenu résidences secondaires ou brocante, certains ont su conserver l’authenticité de leur architecture : on peut admirer celui du Hézo, de Noyalo, le moulin du Paluden à Arradon, de Pomper àBaden, Kervilio sur la rivière du Bono, du Berno à l’île d’Arz .

source : Office de tourisme du Morbihan

Liste des moulins à marée de France :  Wikipedia

Un moulin à marée est constitué d’une digue comportant des vannes à sens unique. La digue isole une petite baie appropriée, ou une partie d’un estuaire, afin de former derrière elle un bassin de retenue.

À marée montante, la mer remplit le bassin. Lorsque la marée recommence à descendre, les vannes se ferment et empêchent le bassin de se vider. À marée descendante, quand la différence entre le niveau du bassin et de la mer est suffisamment important, les vannes sont ouvertes : l’eau du bassin se déverse alors dans la mer en actionnant la roue du moulin.

Compte tenu de son mode de fonctionnement, le moulin à marée ne peut fonctionner que durant une partie de la journée, lorsque le niveau de la mer est plus bas que celui du bassin (par exemple 6 heures toutes les 12 heures pour le moulin à marée du Birlot). Cette durée est plus courte lorsque le coefficient de marée est faible.

Contrairement aux autres types de moulins, l’énergie produite par le moulin à marée ne dépend pas de phénomènes météorologiques (vent, précipitations). En revanche, le moulin à marée nécessite des investissements plus importants que ses homologues (construction d’une digue).

Les sites favorables à la construction d’un moulin à marée sont limités : le lieu de construction doit être à la fois situé en bord de mer, à l’abri des vagues et permettre la réalisation d’un bassin de retenue suffisamment important.

Les moulins à marée dans le monde : Wikipedia

 

Share

Culture, Loisirs, Artisanat, Commerce & Services, Hébergement, Marina