Archives pour l'étiquette Morbihan

Tourisme. Le Morbihan gagne en notoriété

Le Morbihan a gagné en notoriété auprès des Français qui partent en vacances. Mais deux écueils sont soulevés : la météo et l’éloignement, notamment de la part des Franciliens. Ce que le Comité départemental du tourisme veut corriger à travers ses campagnes qui vantent la douceur de la Bretagne Sud.

Le Morbihan a fait réaliser par l’institut de sondage Ipsos une étude d’image. La dernière mesure de notoriété remontait à trois ans. Les résultats ont été présentés hier, à Vannes, à l’hôtel du département, à l’occasion de l’assemblée générale du comité départemental du tourisme. 700 Français qui partent en vacances en France ont été questionnés ainsi que 100 Franciliens voyageant dans le métro. Le département a progressé en « notoriété spontanée » (qui consiste à demander des noms de départements qui viennent tout de suite à l’esprit) et aussi « en notoriété assistée ». Dans ce cas, sur une liste de départements suggérés, le nombre de personnes mettant en haut du classement le Morbihan est passé de 62 % à 77 %. L’enquête a porté aussi sur les images positives associées au Morbihan. Viennent en tête la mer, les îles, les plages. Quand de l’extérieur, on pense au Morbihan, c’est la mer qui est présente dans 99 % des réponses, la campagne dans 80 %, la forêt dans 72 %. D’une manière générale, la mer et les plages, les paysages, les activités sportives constituent le tiercé des points forts. La tranquillité et la sécurité de la destination sont également mentionnées.

La douce Bretagne Sud


Mais l’enquête s’est attachée à mettre en exergue les points faibles. Et là, c’est la météo et l’éloignement qui dominent. 50 % des Franciliens pensent qu’il faut plus de quatre heures pour se rendre dans le Morbihan… Au total, la note donnée par les sondés est de 7,5 sur 10, ce qui est considéré comme bon. La campagne d’affiches menée dans le métro pendant une semaine au printemps par le comité départemental du tourisme a porté ses fruits avec une stratégie tournant autour de « l’esprit sud » de la Bretagne. Il s’agissait de montrer qu’il fait meilleur dans le Morbihan que partout ailleurs dans la région. L’enquête indique que ce message a été bien reçu par ceux qui l’ont vu.

Du potentiel économique


Pour François Goulard, président du conseil départemental, financeur de la politique touristique, «Il faut vendre la marque Morbihan, moins éloigné que le Finistère et moins arrosé que la moyenne en Bretagne ». Et donc montrer, avant tout, de belles images. Le tourisme, a-t-il souligné hier, est la seule activité économique qui ait encore du potentiel en Morbihan et qui pourrait tirer un énorme accroissement de clientèle de l’inscription à l’Unesco des mégalithes de Carnac. « On a de bonnes chances d’y arriver ».

source : Le Télégramme

Share

Vannes, le berceau des plus belles baies du monde

Voilà vingt ans, cette année, que trois Vannetais Michel Met, Hervé Laigo et Bruno Bodard, inventèrent, en regardant le fabuleux golfe du Morbihan, le concept des Plus belles baies du monde.

Leur ambition était de créer une instance internationale qui rassemblerait les plus beaux sites littoraux de la terre, pour assurer leur préservation face à l’augmentation de leur fréquentation et mener des actions communes. Les bases de cette association sont posées à Londres en 1996 et actées à Berlin l’année suivante. Le Club des Plus belles baies du monde («The most beautiful bays in the world») est né; son siège est installé à Vannes en 2014, à deux pas du port, dans une maison à pans de bois du XVIIème siècle.

Avec le Golfe du Morbihan, son berceau, le club compte aujourd’hui trente-huit baies de vingt-cinq pays différents. Parmi lesquelles la Péninsule Valdès en Argentine, la Baie de Carthagène des Indes en Colombie ou celle de San Francisco en Californie, les Backwaters du Kerala en Inde, mais aussi les mythiques baies d’Along au Vietnam et du Mont-Saint-Michel, en Normandie. Véritable mer intérieure d’une centaine de kilomètres carrés, le sublime Golfe du Morbihan abrite trois cents îles. Une trentaine d’entre elles sont habitées, parmi lesquelles l’île aux Moines et l’île d’Arz. D’autres sont des domaines maritimes, comme l’île aux oiseaux ou des réserves ornithologiques, telles que Er Lannic. Ce territoire d’exception, 50ème parc régional de France, s’explore en bateau au départ du port de Vannes. Un paysage unique et pourtant toujours différent.

www.world-bays.com et www.golfedumorbihan.com

source : Le Figaro

Share