Archives de catégorie : Emmanuel MACRON

Allocution d’Emmanuel Macron. Pass sanitaire élargi, appel à la vaccination… Ce qu’il faut retenir

Un élargissement de l’application du pass sanitaire, un appel à se faire vacciner face à l’épidémie de coronavirus et à ses variants, une obligation vaccinale pour les soignants…

Emmanuel Macron a effectué sa huitième allocution depuis le début de la crise sanitaire. L’occasion d’annoncer plusieurs mesures fortes alors que le variant Delta inquiète. Le président de la République en a aussi profité pour esquisser les contours de sa fin de quinquennat et annoncer que la réforme des retraites aura lieu quand l’épidémie sera sous contrôle. Voici les principaux éléments de ce discours enregistré au Grand Palais Éphémère (au pied de la Tour Eiffel) et non à l’Élysée.

Suivez notre direct consacré à l’allocution d’Emmanuel Macron ce 12 juillet .

« Une reprise forte de l’épidémie »

Emmanuel Macron a commencé son discours en saluant « l’engagement extraordinaire » des soignants et le « civisme » des Français. « Les hospitalisations, comme les décès, sont au plus bas depuis près d’un an. En vous disant tout cela, je pense évidemment aux victimes et à leurs proches », a-t-il ajouté.

Il a ensuite dressé un panorama de la situation économique, annonçant une prévision de croissance de 6 % en 2021. « L’emploi a résisté et les acquis obtenus depuis 2017 en termes de baisse du chômage sont préservés », a-t-il salué.

Puis, il a dressé un état des lieux de l’épidémie de coronavirus alors que le variant Delta est majoritaire parmi les nouveaux cas. « Notre pays est confronté à une reprise forte de l’épidémie qui touche tous les territoires », a déclaré le président de la République. « Chez nous, en France, la situation est pour le moment maîtrisée [mais] si nous n’agissons pas dès aujourd’hui, le nombre de cas va continuer fortement et entraînera inévitablement des hospitalisations en hausse dès le mois d’août », a-t-il alerté, plusieurs heures après avoir présidé un conseil de défense sanitaire ce lundi.

Face à ce constat, le président a ensuite égrené quelques mesures fortes.

Obligation vaccinale pour les soignants

Après la conviction, le temps de la coercition. Les soignants devront se faire vacciner avant le 15 septembre, a annoncé Emmanuel Macron alors que le débat a agité la classe politique et les syndicats ces derniers jours.

« Dans un premier temps pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile, la vaccination sera rendue obligatoire sans attendre », a détaillé Emmanuel Macron.

Après le 15 septembre, des contrôles et des sanctions auront lieu, mais le président n’a pas précisé la nature de ces sanctions. « À partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n’êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé », a détaillé Olivier Véran sur LCI dans la soirée.

Un projet de loi visant à rendre obligatoire la vaccination des soignants sera présenté en Conseil des ministres lundi 19 juillet et examiné dans la semaine par le Parlement, avaient indiqué des sources parlementaires à l’AFP quelques minutes avant l’allocution d’Emmanuel Macron.

Lire aussi : Covid-19. Quels pays ont franchi le pas de l’obligation vaccinale ?

« Faites-vous vacciner »

Pour le reste de la population, Emmanuel Macron a à nouveau lancé un appel pour aller se faire vacciner contre le coronavirus. « Je fais le choix de la confiance et j’appelle solennellement tous les citoyens non vaccinés, à aller se faire vacciner dès aujourd’hui », a exhorté le chef de l’État.

Selon le président, la vaccination est « un atout maître qui change tout par rapport aux vagues précédentes »« Nous devons aller vers la vaccination de tous les Français, car c’est le seul chemin vers le retour à la vie normale », a-t-il lancé. Une campagne de troisième dose pour les premiers vaccinés sera mise en œuvre dès la rentrée.

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 35 943 586 personnes ont reçu au moins une injection (soit 53,3 % de la population totale) et 27 858 279 personnes ont un schéma vaccinal complet (soit 41,3 % de la population totale). Des chiffres importants mais encore insuffisants pour éviter une quatrième vague.

Lire aussi : Vaccin. Les sites de réservation de doses pris d’assaut après l’allocution d’Emmanuel Macron

Élargissement important du pass sanitaire

La principale annonce est la généralisation du pass sanitaire. Jusqu’alors, le pass sanitaire était obligatoire pour les festivals, les boîtes de nuit, ou encore les croisières à bateau, et pour les grands événements mais pas pour des lieux de la vie de tous les jours.

Dès le 21 juillet, le pass sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture de plus de 50 personnes, a expliqué Emmanuel Macron. Il faudra donc montrer un pass sanitaire pour aller au théâtre, au musée, au cinéma…

Début août, le pass sanitaire se généralisera davantage. Il devra être utilisé dans les restaurants et les bars, mais aussi dans les transports longs (trains, avions et cars longs trajets), les centres commerciaux et les établissements médicaux. « Nous nous posons la question de l’extension du pass sanitaire à d’autres activités encore cet automne », a-t-il prévenu.

Pour rappel, ce pass permet de confirmer que vous êtes soit immunisé, soit vacciné, soit que vous avez réalisé un test RT-PCR (ou antigénique) négatif de moins de 48 heures.

Cet élargissement est un véritable revirement. Alors que le pass sanitaire est appliqué en France depuis le 9 juin, Emmanuel Macron avait précédemment promis de ne pas le généraliser. « Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis », avait-il déclaré le 29 avril à plusieurs journaux de presse quotidienne régionale, dont Ouest France , dans sa dernière grande prise de parole sur la situation sanitaire.

Lire aussi : Le pass sanitaire va être largement étendu, voici les établissements concernés

Les tests PCR dits « de confort » payants à l’automne

Les tests PCR étaient déjà payants pour les touristes étrangers depuis le 7 juillet. Certains tests PCR, qui ont toujours été gratuits, seront payants pour les Françaises et les Français à partir de l’automne. Cette annonce intervient pour éviter les tests dits « de confort » pour motifs touristiques ou de loisirs, par exemple.

Pour des personnes ayant des symptômes, ou lorsque l’on est cas contact, les tests resteront gratuits avec prescription médicale.

Lire aussi : Covid-19. Gratuit, 50 € ou 300 € : combien coûte un test PCR en Europe ?

https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/allocution-d-emmanuel-macron-pass-sanitaire-elargi-appel-a-la-vaccination-ce-qu-il-faut-retenir-2675369a-e30e-11eb-ad8d-9ec569d29f48

Vers une extension du pass sanitaire aux restaurants et aux trains à partir d’août

Dans la foulée, “à partir du début du mois d’août, le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, restaurants, ainsi que dans les hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux et dans les transports longue distance” comme les avions, ainsi que “les trains et cars pour les longs trajets”, a déclaré Emmanuel Macron.“Nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d’entre vous à aller vous faire vacciner”, a-t-il martelé.

Sur BFMTV, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a précisé que le pass serait aussi demandé aux clients qui souhaitent s’installer en terrasse.

Cette extension sera intégrée à un projet de loi soumis au Parlement, qui sera convoqué “en session extraordinaire à partir du 21 juillet”, a ajouté le président. 

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/pass-sanitaire-elargi-vaccin-obligatoire-pour-les-soignants-ce-qu-il-faut-retenir-des-annonces-d-emmanuel-macron-face-au-rebond-de-l-epidemie-de-covid-19_4699363.html

Share

La société du jeu et du spectacle. Rome ? non la FRANCE

Ceci est un montage, mais ne vous rassurez pas trop vite…

Les intellectuels français se disputent les plateaux télévisions à coup de picrocholines provocations se faisant voler la une par des animateurs de ‘talk shows’ amuseurs qui n’amusent qu’eux. Cyril Hanouna soumet à la gégène de sa vulgarité les ministres. Eric Zemmour se rêve dans le lit du général. Dérisoire ? certes, mais inquiétante dérive des média qui ont permis au clown Trump de se faire élire. Que Emmanuel Macron fasse le cacou sur les réseaux sociaux comme François Mitterrand en son temps parlait verlan avec Mourousi montre que la blogosphère fait et défait les carrières politiques. Société du spectacle, du pain et du jeu télévisé ou footeux lâché aux masses pour les abêtir. Le nouveau cénacle des philosophes est tenu par Laurent Ruquier. Les intellectuels sont inaudibles.

Mitterrand chébran

Macron petites blagues

Le seau d’eau glacé sur la permanente Trump

Une idée pour les candidats à la prochaine présidentielle, s’entrainer à l’ice bucket (le seau de glace) pour devenir une star comme Trump. 14 millions de vues sur YouTube !

Les États-Unis appellent à un assouplissement des règles concernant la pression d’eau après les plaintes de Trump pour ses cheveux

https://www.bbc.com/afrique/monde-53773787

Share