Archives de catégorie : Jean Loiseau

Dans les îles du golfe du Morbihan, « une bataille perdue d’avance » contre le dérèglement climatique

Les îles du golfe du Morbihan sont déjà confrontées aux conséquences de la crise climatique. Si la montée des eaux est inéluctable, c’est surtout les phénomènes météorologiques extrêmes qui inquiètent, pour les risques de submersion qu’ils entraînent.
L’urgence environnementale, « pour nous, c’est très concret », affirme Jean Loiseau, le maire de l’île d’Arz. Sur l’île des capitaines, comme à l’île-aux-Moines, les deux principales îles du golfe, les effets du dérèglement climatique sur le littoral sont déjà visibles. Les sentiers côtiers témoignent à travers les décennies de l’évolution du trait de côte. À l’île d’Arz, l’érosion est spectaculaire et a entraîné la détérioration du chemin à plusieurs endroits. Par grandes marées, on ne peut par exemple plus passer sur la pointe de Nénézic, au nord-est de l’île. Julien Leperlier, garde littoral de l’île-aux-Moines, le constate également : « Des sentiers côtiers ont disparu, et des clôtures sont arrivées sur la côte alors qu’elles étaient plus éloignées auparavant ». Il remarque que « les effets de l’érosion se font plus sentir dans certains endroits, comme à la pointe de Brouel, où la côte est plus friable ».

https://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/dans-les-iles-du-golfe-du-morbihan-une-bataille-perdue-d-avance-contre-le-dereglement-climatique-29-09-2022-13188472.php

Share

Île-d’Arz. Des brasiers organisés sur les plages la nuit, le maire en colère


C’est délirant ! De la folie, de l’inconscience ! Presque toutes les nuits, des feux sont allumés sur la plage de Pen Rat, à deux pas de maisons et d’un bois de sapins.
 Jean Loiseau, maire de l’Île-d’Arz (Morbihan), ne décolère pas : Il ne s’agit pas de petits feux de camp mais de véritables brasiers. Des personnes viennent en voiture déposer des bûches.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/vannes-56000/ile-d-arz-des-brasiers-organises-sur-les-plages-la-nuit-le-maire-en-colere-409cdcac-1a4f-11ed-9b31-1adf573d9c14

Commentaire de La Vitrine de l’île d’Arz

Le Maire en appelle à la responsabilité des parents et n’évoque en rien dans son communiqué du 8 août la moindre interdiction des feux de camp sur la plage de Pénera qu’il qualifie, benoitement, de “tradition sympathique”. Cette alerte tardive, à la veille d’averses tant attendues prévues pour ce dimanche, peut sembler fort tardive et bien peu résolue. Nos lecteurs appellent à l’action répressive, celle des gendarmes.

Les îledarais auront rétabli Penera, Pen raz, mais pas Pen Rat comme orthographié dans l’article, encore qu’on y aperçoive, en effet, des greffiers et de belle taille…

Share