Archives de catégorie : Préfecture

Port du masque obligatoire sur Arz

Arrêté préfectoral : obligation du port du masque à l’Ile d’Arz du 01 au 31 août en extérieur.

Le port du masque est obligatoire de 11h00 à 23h00 pour toute personne de 11 ans et plus :

   – sur le marché en plein air, les vides-greniers ;

   – aux abords, dans un rayon de 50 mètres des gares maritimes ;

   – dans toute file d’attente constituée sur l’espace public ;

   – pour toute personne participant à un rassemblement revendicatif, culturel, sportif ou festif organisé sur la voie publique et pour lequel la distanciation de deux mètres entre les participants est impossible en raison notamment du nombre de participants

https://www.mairie-iledarz.fr/vie-municipale/actualites/arrete-prefectoral-obligation-du-port-du-masque

En Morbihan, l’épidémie de covid flambe chez les 16-25 ans. Le préfet impose le retour du masque en plein air sur le littoral et dans les zones urbanisées.

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. (Lionel Le Saux / Le Telegramme)

Pas le feu aux statistiques, mais tout de même. Ce vendredi, Joël Mathurin, préfet du Morbihan, a annoncé avoir pris un arrêté réinstaurant le port du masque en plein air entre 11 h et 23 h à compter de dimanche 1er août.https://078c28db3ef6162571b098930cc47ae1.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

86 communes sur 250 concernées

Les secteurs où vont s’appliquer ces mesures visant à contenir le virus sont les agglomérations de toutes les communes littorales (îles comprises) et les agglomérations des communes de plus de 5 000 habitants. En tout, 86 des 250 communes morbihannaises sont concernées (*). 

Une mesure préventive, explique le représentant de l’État, attentif à l’évolution du taux d’incidence : « Nous sommes en Morbihan à 111 cas pour 100 000 habitants » (soit quasi deux fois moindre qu’au plan national, NDLR). Nous étions à 75 cas il y a une semaine. Si la tendance se confirme, nous serons à 150 la semaine prochaine », souligne Joël Mathurin qui est particulièrement attentif aux statistiques concernant les 16-25 ans.

Flambée chez les 16-25 ans

Car côté jeunesse, la flambée épidémique est manifeste : « Le taux d’incidence est supérieur à 450 cas pour 100 000 habitants. Il est de 300 chez les autres départements bretons. Il convient d’agir » résume le préfet qui sait que du côté de « Belle-Ile ou Houat », la concentration de jeunes gens contribue manifestement à la circulation du virus.

Tandis que ces nouvelles obligations de port du masque complètent celles déjà en vigueur (marchés, brocantes, braderies, gares, files d’attente, manifestations), le préfet relève que la problématique du virus en Morbihan ne concerne pas que le seul littoral.

Ploërmel réfractaire au vaccin

L’autre point de vigilance du moment, voire de résistance, est le secteur de Ploërmel. Plus réfractaires que la moyenne à la vaccination, les habitants de l’arrondissement y arborent un taux d’incidence de 234 cas pour 100 000 habitants nettement plus élevé que le reste du département. Un signe, aux yeux du préfet, que la vaccination mérite d’y être encore davantage facilité et promue.

*Le port du masque n’est pas obligatoire dans les grands espaces naturels et sur les plages.

https://www.letelegramme.fr/bretagne/en-morbihan-retour-du-masque-obligatoire-en-zone-urbanisee-et-littorale-30-07-2021-12800110.php

Share

« Dans le Morbihan, 95 % des nouvelles contaminations touchent des gens non-vaccinés »

Joël Mathurin, préfet du Morbihan, confirme que le département s’apprête à dépasser le seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants. Et retient trois priorités pour freiner la flambée épidémique cet été.

C’est une question d’heures ou, au maximum, de jours. Le Morbihan devrait entrer rapidement dans le club plus vraiment fermé des départements dont le taux d’incidence dépasse les 50 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants. En poste depuis deux mois dans le Morbihan, le préfet Joël Mathurin avait fait de la vaccination l’une des priorités. Il précise ses intentions et sa stratégie face au Covid cet été.

Le seuil d’alerte va-t-il bientôt être dépassé dans le Morbihan ?

Malheureusement, oui. Sans doute avant la fin de la semaine. Hier soir (mardi), nous étions à 49,8 cas pour 100 000 habitants. Le virus circule beaucoup et vite. Le 30 juin, on avait pris des mesures d’assouplissement sur le port du masque, sauf dans certains lieux ou certaines situations impliquant des rassemblements (gare, marché, transports en commun, événements culturels ou manifestations). Je vais rappeler ces règles aux maires. Mais à ce stade, je ne prends pas d’autres mesures.

La suite sur

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morbihan/entretien-dans-le-morbihan-95-des-nouvelles-contaminations-touchent-des-gens-non-vaccines-26909378-e9fc-11eb-a48c-d1e3203913f8

Share