Le Morbihan paddle trophy prend investit le Golfe ce week-end

vannes-ca-va-se-passer-cette-semaine

Samedi et dimanche aura lieu la 3e édition du Morbihan paddle Trophy. Un événement qui, au fil des ans, gagne en popularité sur l’eau mais aussi sur les quais de Vannes.

ENTRETIENGérard Fusil, organisateur du Morbihan paddle Trophy Ouest-France.

vannes-le-morbihan-paddle-trophy-prend-investit-le-golfe-ce-week-end

La formule plait-elle aux compétiteurs ?Aux compétiteurs et aussi au public puisque les spectateurs sont très nombreux sur le parcours dans le golfe du Morbihan et à l’arrivée dans le port de Vannes.

Cette année, le grand écart sera total le premier jour. En effet, samedi à 11 h sera donné le départ de la première manche d’une étape de la Coupe de France à Baden-Toulindac, objectif Vannes. À 11 h 30, les 60 champions qui y participent passeront devant Conleau.

C’est alors que nous donnerons le départ de « La Grande Marche sur l’Eau ». Elle est ouverte aux inscrits du Morbihan Paddle Trophy Ouest-France, mais aussi à ceux qui désirent participer uniquement à cette randonnée, qui progressera dans le sillage du Tamatea, un bateau de tradition à bord duquel la fanfare féminine « Les Canettes » mettra une belle ambiance jusqu’au fond du port de Vannes.

À Vannes, un repas sera offert à tous les participants, et l’après-midi de samedi sera réservée à des « sprints » très spectaculaires dans le port de Vannes.

Le dimanche sera consacré aux courses longue distance dans le golfe du Morbihan.Dimanche à 11 h, 104 concurrents de la catégorie Élite – dont la moitié disputera la deuxième manche de l’étape Coupe de France – partiront face à la capitainerie du port du Crouesty pour une course de 23 km.

Là encore, ce sera spectaculaire. Ils longeront d’abord la côte de Port-Navalo pour rentrer dans le golfe du Morbihan et se frotter aux célèbres courants et marmites.

Quand ils seront à la hauteur de Baden-Toulindac, sera donné le départ des 270 « Raiders » qui se joindront à la cohorte.

Puis, à la hauteur d’Arradon, ce seront les « jeunes-Kiceo » de moins de 15 ans qui se mêleront à la tête de la course, et qui feront route pendant quelques centaines de mètres avec les plus grands champions.

L’arrivée des premiers à Vannes est prévue pour 13 h.

D’année en année, comment évolue l’engouement pour le Stand Up Paddle ?Je dirais même qu’il s’amplifie. Et cela devrait continuer, car les pratiquants apprécient de plus en plus ce sport, pour le plaisir qu’il procure, et pour ses incroyables bienfaits physiques.

Le bouche-à-oreille fonctionne bien et le fait qu’avancer debout sur une planche est à la portée de tous commence à se savoir.

Ce que je souhaite, c’est que notre rendez-vous du Morbihan devienne le grand festival annuel du StandUp Paddle. Il faut le faire savoir, internationalement, que notre Golfe est le spot idéal pour la pratique de ce nouveau sport à tous les niveaux.

Autant de monde sur l’eau, cela demande une organisation exigeante ?Là aussi, vive le Morbihan et son réservoir de navigateurs. Nous travaillons avec quasiment tous les clubs nautiques du Golfe dont, surtout, un fort contingent de très bons marins bénévoles du Club nautique de Baden à bord de petits bateaux à moteur parfaitement adaptés.

Le directeur de 47 Nautik, Sébastien Fablet, dirige la sécurité sur l’eau, et Sébastien Banon, le président de La Mouette Sinagote, est directeur de course.

Enfin, dix propriétaires privés se mettent à notre disposition avec leurs bateaux pour emmener la presse et la production d’images.

Source : Ouest France