Archives pour l'étiquette Marin

Un répit pour les poissons de grand fond

Sur un chalutier lorientais d’Intermarché, au large de l’Écosse.

Le groupement Intermarché a annoncé que ses chalutiers ne pêcheraient plus en eaux profondes d’ici 2025.

Le groupement Intermarché a annoncé ce mardi que ses chalutiers, armés par sa filiale lorientaise, la Scapêche, ne pêcheront plus en eaux profondes au large de l’Écosse « d’ici 2025 ».

Fini le sabre noirFini le sabre noir, la lingue bleue et le grenadier. Les bateaux traqueront d’autres espèces, pour lesquelles la Scapêche espère obtenir des droits supplémentaires : le lieu noir, l’églefin, le cabillaud, la lotte ou encore le merlu.

« Oui » aux écolosDans leur communiqué, les Mousquetaires estiment que « le consommateur est de plus en plus sensible à une consommation responsable ». Sous-entendu : la pêche au large de l’Écosse, jusqu’à 800 m de profondeur, ne le serait donc pas. Une autre façon de dire « oui » aux mouvements écologistes les plus opposés à la pêche des grands fonds.

Volte-faceOr, la Scapêche, le port de pêche de Lorient et les élus lorientais se sont battus ensemble pendant des années pour démontrer que la pêche en eaux profondes, la plus encadrée en Europe, était durable et responsable.

Cette volte-face des Mousquetaires ne passe pas bien sur le port de Lorient.

50 millions d’eurosLe plan d’Intermarché vise à redéployer sa flottille vers d’autres espèces tout en renouvelant ou modernisant ses bateaux. Un investissement de 50 millions d’euros sur dix ans.

Intermarché indique que l’emploi sera maintenu (environ 300 salariés) ainsi que le volume de poisson débarqué (17 000 tonnes pour 47 millions d’euros).

scapeche-fin-programmee-de-la-peche-de-grands-fonds_2828713_100x100

Télégramme 30 mars 2016

L’îledaraise

P2

Bientôt une maquette de la chaloupe « L’Ildaraise »

Grâce aux plans aimablement fournis par le chantier du Guip à l’île aux Moines, une maquette (36cm) de la chaloupe « L’Ildaraise », classée bateau du patrimoine, est en cours de réalisation à Madagascar. Une première maquette devrait être livrée avant l’été à l’île d’Arz. Si elle parait de qualité satisfaisante et si le prix l’est aussi (à négocier en fonction du nombre de commandes), une commande groupée pourra être faite en fin d’été après que les intéressés aient vu la maquette.

(contact : jacques.de-certaines@orange.fr)

SONY DSC
SONY DSC

Télécharger (PDF, 1.52MB)

P3

Inventaire du patrimoine maritime

P6