Archives pour la catégorie Mairie

La Vitrine vous l’avait annoncé, l’Aumia consultera ses adhérents sur son avenir le 13 août

Ce message est une convocation à l’Assemblée Générale de l’AUMIA, qui se tiendra le mardi 13 août 2019, à 10h à la salle du Gourail, Ile d’Arz.

L’AG sera suivie d’un apéritif préparé par un restaurateur de l’île.

L’ordre du jour:

  • rapport moral du Président, bilan de l’année,
  • rapport financier du trésorier,
  • bilan de la mutualisation de l’entretien des corps-morts,
  • débat et vote sur le futur de l’AUMIA,
  • vote pour le renouvellement des membres du Conseil.

Merci de nous faire part de votre éventuelle candidature. Celle-ci pourra également être exprimée pendant l’AG.

Vous trouverez ci-dessous le document préparé à votre intention par le conseil d’administration en vue du débat sur le futur de l’AUMIA.

Avec les meilleures salutations de l’AUMIA. 

Le futur de l’AUMIA

Depuis sa création en 2003, l’AUMIA est au service des bénéficiaires de corps-morts et assure leur gestion à coût très contenu puisque tout le travail est accompli par des bénévoles. Par exemple, coût de la redevance pour un bateau de 7m dont l’entretien du corps mort est délégué:

  • 226 € à l’Ile d’Arz;
  • 367 € à Séné (gestion municipale);
  • 1500 € à l’Ile aux Moines (compagnie des ports du Morbihan ou CPM);
  • 475 € ou 1500 € à Arradon (gestion municipale ou CPM).

Cotisation à l’AUMIA: 15 € par an (remboursée dès lors que vous achetez dans votre année pour 150 € d’accastillage ou de matériel de pêche, grâce aux ristournes négociées à votre profit).

Frais de dossier facturés par la mairie en cas de non adhésion à l’AUMIA: 36 € par an.

Tout le travail de gestion est accompli par le conseil d’administration comptant 12 membres, et en particulier par les président, secrétaire et trésorier.

Ces derniers notent un alourdissement conséquent de leurs charges, en raison de l’augmentation de la fréquentation de nos plans d’eau, d’une complexification croissante des règles administratives et de la montée du juridisme.

Ces lourdeurs ne sont probablement pas étrangères au fait qu’aucun volontaire ne se manifeste pour exercer ces fonctions, alors que trois membres du bureau souhaitent se désengager après de nombreuses années d’exercice. J’ai personnellement annoncé dès ma prise de fonction comme président que je me fixais un mandat de trois ans. Il expire avec la prochaine AG et aucun candidat ne se présente.

Convaincu de l’utilité de l’AUMIA, le conseil d’administration a engagé une réflexion pour nous donner les meilleures chances de pérenniser l’association.

Une étude comparative montre que la quasi-totalité des associations n’assure pas la gestion des mouillages. Cette gestion est soit conservée par la mairie titulaire de l’AOT (cas de Séné par exemple), soit déléguée par la mairie à un opérateur privé ou semi-privé (cas d’Arradon et de l’Ile aux Moines).

Pour les mairies gestionnaires, ces associations:

  • offrent l’intérêt d’avoir un seul interlocuteur pour toutes les questions liées aux corps-morts,
  • sont associées aux conseils des mouillages,
  • sont informées de l’emploi des bénéfices des redevances, de la gestion des listes d’attentes, des projets d’aménagements, etc.
  • relaient les informations à tous leurs membres,
  • participent à l’organisation d’événements nautiques et en premier lieu à la semaine du golfe.

Si l’AUMIA prenait ce virage en transférant à la mairie la gestion des corps-morts, tout donne à penser qu’il serait possible de trouver des bénévoles acceptant de constituer le bureau de l’association. Leur premier travail consisterait à aller au contact des équipes se présentant aux élections municipales pour sonder leurs intentions concernant la gestion des corps-morts. Nous souhaiterions évidemment qu’elle reste du ressort de l’équipe municipale et ne soit pas déléguée à un opérateur extérieur. Nous souhaiterions également savoir quel serait le coût de cette gestion municipale et quelle serait l’évolution des tarifs.

Au total, constatant cette situation nouvelle, nous allons vous demander de vous prononcer lors de la prochaine AG sur le futur de l’AUMIA en votant pour une des deux options suivantes:

  • l’option “statu quo” dans laquelle rien ne change et l’AUMIA continue d’assurer la gestion des corps-morts selon les modalités actuelles. L’adoption de cette option sous-entend que trois volontaires au moins se manifestent avant ou pendant l’AG pour présenter leur candidature en qualité de membres du conseil d’administration, en indiquant qu’ils ou elles se porteront ensuite candidats pour exercer les responsabilités de président, secrétaire et trésorier,
  • l’option “transfert à la mairie de la gestion” et concentration du rôle de l’AUMIA sur la représentation des bénéficiaires de corps-morts et la défense de leurs intérêts. Nous sommes assurés de trouver un nouveau bureau dans cette hypothèse.

Nous vous remercions de bien vouloir mesurer les enjeux concernant le devenir de notre association. L’AUMIA a toujours entretenu des relations partenariales confiantes avec la municipalité. Quelle que soit l’option retenue nous souhaitons que ces excellentes relations perdurent. Nous espérons que des candidatures au conseil d’administration vont s’exprimer. Nous comptons sur votre engagement et vous remercions par avance de votre participation à la prochaine AG, le mardi 13 août à 10h au Gourail.

Le président et les membres du conseil d’administration de l’AUMIA.

Share