Archives pour la catégorie Stener

Merci !

 

Merci aux vrais îledarais qui m’ont envoyé des messages de soutien.

Merci à madame le Maire d’avoir fait enlever ces dazibao (affiches maoïstes durant la Révolution culturelle  qui fit 3 à 5 millions de morts)

Je suggère à ces jeunes énergumènes de lire  sur la plage de Penera, entre deux packs de bières et l’entrainement au Paddle,  cette citation de Hanna Arendt, une juive américaine,  auteur des Origines du totalitarisme  :

“C’est dans le vide de la pensée que réside le mal.”

 

Florilège de messages de soutien reçus, anonymisé, pour protéger leurs auteurs de la vindicte imbécile de quelques  fils et filles à papa jet-setters.

*

Bonsoir Christophe,

Je tenais également à vous témoigner sincèrement, tout mon soutien face à cette infamie, même s’il arrive un peu tardivement ; croyez bien que je compatis ! Aussi, j’en profite pour vous remercier chaleureusement pour vos sympathiques billets d’humeur, toujours emplis de finesse et d’humour 👍 A ce sujet, c’est sans nul doute la meilleure arme qui soit paradoxalement, ça sauve de tout ou presque ! … Néanmoins, dans ce cas précis, les Ildarais doivent savoir qui sont ces « scellé-rats », les masques doivent tomber et les auteurs punis ! De toute évidence, ces gens là manquent cruellement de noblesse d’esprit et de grandeur d’âme, c’est d’une telle bassesse, quel manque de courage caractérisé !!!
A croire qu’ils sont totalement dénués d’humanité, c’est très moche et surtout c’est bien triste pour la communauté ! … La noblesse du cœur et l’intelligence de l’âme, sont totalement étrangers aux infâmes !

Sur ce, douce et belle soirée

*

Là je suis scotché. … Moi, je porterais plainte avec relevé d’empreintes car ça a été placardé en plein d’endroits et mis das les boites aux lettres

*

Cher Christophe Stener,

Vous ne me connaissez sans doute pas, et je ne vous connais pas sinon pour être abonné et lecteur attentif de votre blog « La vitrine de l’ile d’Arz ». Nous partageons aussi le même espace de vie sur
cette île dite « des capitaines » qui a vu passer des générations
de marins au long cours ayant parcouru les mers de toute la planète
en y ayant rapporté l’ouverture, oui l’ouverture au monde par
leurs rencontres de cultures très différentes. Mais… l’ouverture
au monde n’empêche pas la bêtise et l’insulte la plus odieuse.
Je découvre seulement ce matin en ouvrant mon ordinateur ce dont vous êtes l’objet. Je vous adresse ces quelques mots en m’associant
entièrement aux belles et nécessaires réponses de soutien que vous
avez déjà reçues après l’attaque ad hominem, raciste en
empreinte d’antisémitisme, dont vous êtes l’objet de la part de
quelques méprisables anonymes haineux…
Il y a sans doute plusieurs types de réactions face à de tels actes
antisémites. Mais qui peut se sentir l’âme d’un pédagogue pour
racistes ? La pédagogie du « poing dans la gueule » pourrait aussi
être utilisée, elle ne convaincra sans doute pas l’adversaire dans
l’expression de ses idées nauséabondes … et nous ne sommes plus
dans une cour d’école … de plus encore faudrait-il que les
lâches auteurs de ces tracts soient connus… Votre réponse est
certainement la plus juste, accompagnée de cette superbe remarque de Hannah Arendt qui d’ailleurs se demandait si les adultes étaient
encore responsables du monde qu’ils offraient à leurs enfants
(Hannah Arendt, Crise de l’éducation, in Crise de la culture.
Gallimard, Paris, 1992)… Pas sûr !

…Reste aussi et surtout ce témoignage de René Magritte, par
exemple, peint en … 1945 qui s’appelle « La Mémoire » que ces
anonymes « iledarais » qui me font honte feraient bien de méditer.
Je vous adresse ma très sincère amitié.
Bien à vous,

*

Salut Christophe,
Comme beaucoup d’Ildarais ( même si pour moi ce n’est que de coeur ), je trouve misérable ce torchon sur ta porte !!! je plains bien sincèrement ceux/celles qui ont fait ça, d’avoir une vie aussi près du caniveau et des égouts. Avoir trouvé un court moment de plaisir malsain plein d’aigreur dans la confection de cette affiche en dit long sur leur mal-être !!!
Bon été sur Arz, je n’irai malheureusement sans doute pas avant novembre !!! c’est bien loin….
Amitiés,
*

Bonjour Christophe ,
Je tiens à m’associer à tous ceux qui se sont élevés contre ce tract qui est à vomir et montre à quel point la bêtise humaine n’a pas de limite .J’ai honte pour eux et pour notre île.. Mais de plus en plus l’incivisme, l’incivilité déjà bien présents hélas, sont en augmentation !c’est  une vraie gangrène !!
Cordialement

*

Monsieur Stener ,
J’exprime mon dégoût le plus profond face à ces actes ignobles qui vous ont visés ce matin.
Tout ceci ce  n’est le fruit que la frustration de ces gens qui ont toujours manqué de courage pour exprimer leurs idées à la lumière du jour .
J’ai souvent combattu trop d’injustices sur cette ile ( ou ailleurs ) et souvent été cible de malveillance de la part des gens qui n’ont pas eu le courage de venir jusqu’à chez moi exprimer leur pensées . Mais ceci ne m’a jamais freiner dans mes actions et ne me freinera jamais . La vie ne vaut la peine d’être vécue que si on est cohérent avec ses idéologies quand on croit qu’elles sont justes .
Vous avez tout mon soutien .
Bien à vous
*

Les corbeaux volent bien bas… et laisse-nous te dire, désormais cher Christophe, que ta réponse, haute et claire, les renvoie dans la vase des bassesses anonymes, si virulentes dans des petites communautés comme la nôtre.
Tes nouveaux amis

*

Cher Monsieur,

Recevez l’expression de toute ma sympathie pour l’humour avec lequel vous recevez cette insulte par affiche peu courageuse mais néanmoins scélérate. Mais aussi l’expression de ma gratitude pour l’intérêt que je porte à info @arz. J’espère un jour avoir le plaisir de vous rencontrer.

 

*

Je suis écœurée par ces actes  C’est inimaginable et terrifiant Puisse cette ignoble attaque être identifiée  Rien n’est pire que la Lâcheté quand Elle rencontre La Méchanceté  Tu as notre plus FERVENT SOUTIEN  Et TouTes nos Pensées d’AMITIÉ Dans cette monstruosité  Atroce

 

*

Cher Christophe, cette ignominie donne malheureusement raison à Hannah Arendt : “C’est dans le vide de la pensée que réside le mal.” Amicalement.

 

*

Bonjour, Christophe ! Ce matin, fort désagréable surprise ! Une affiche…comment dire…facho, c’est le moins qu’on puisse dire ! Je suis absolument désolée que mon île abrite un ou des “salauds” qui se permettent ce genre d’abomination ! Si je savais qui c’est, ils entendraient parler du pays ! Bon courage

*

Profondément choqué par ce truc stupide dénotant soit  un QI trop bas soit une alcoolémie trop forte, soit les deux. Ces tracts anonymes sont une peste sur l’île. J’espère que tu porteras plainte. Je ne sais pas si la mairie peut faire quelque chose, porter plainte ?Cordialement

*
bonjour Christophe, je suis scandalisée, écœurée par ce tract odieux ! tu ne peux pas laisser passer ça, il te faut porter plainte ! j’en ai décollé un et sur le scotch il y a du sable collé donc, sûrement des jeunes qui étaient à la plage et forcément il y a des empreintes ! tu es en droit d’exiger une enquête je crois Bref, je suis révoltée ! de tout cœur avec toi et si je peux faire quelque chose, dis le moi à part décoller ces merdes bien sûr ! je t’embrasse

*

Bonjour,
Je viens de trouver un “prospectus” vous concernant dans ma bal ??? la connerie aurait-elle crevé le plafond ?
Amitiés

*

… et bien d’autres messages

Les corbeaux sont de retour sur l’île d’Arz

Pour les cinéphiles, un film culte qui résume mon sentiment à l’égard de ces courageux corbeaux

Si l’un de ces trouillards noctambules a le courage de m’écrire :  info@arz.fr

 

Share

Les corbeaux sont de retour sur l’île d’Arz

La lâcheté le disputant à la sottise, voici l’affiche placardée nuitamment sur ma porte et en divers lieux de l’île dont la porte de l’Eglise…

Aux courageux corbeaux, je suggère également, compte tenu de mon patronyme à consonance israélite, de me représenter avec un nez crochu parce qu’il n’y a pas de limites à  l’infâme.

Pour ceux qui s’intéressent à Hitler plus sérieusement, je recommande mon ouvrage

Fnac

Pour les cinéphiles, je recommande Le corbeau, film de 1943 qui montre l’insanité de ces courageux affichistes

Share