Archives pour la catégorie Vie locale

Jacques de Certaines face à la mer qui monte, qui monte…

Le sentier côtier qui fait quasiment le tour de l’île d’Arz va être restauré, cet automne. De larges portions sont menacées de disparition, ou en très mauvais état. Les élus de cette petite île du golfe du Morbihan ont dû faire preuve d’imagination pour trouver des financements. Et accepter quelques concessions.

Les amoureux des chemins de randonnée vont être satisfaits. Les 17 km du sentier côtier qui fait le tour de l’île d’Arz, dans le golfe du Morbihan, vont être restaurés cet automne. L’aboutissement d’un vrai casse-tête pour les élus. Comment financer la remise en état d’un sentier très dégradé, quand on est la plus petite commune de la communauté d’agglomération de Vannes et qu’on n’a clairement pas le budget pour mener à bien ce gros chantier ? L’équipe municipale élue en 2014 a décidé de prendre le problème à bras-le-corps, avec à la manœuvre, Jacques de Certaines, son adjoint chargé des transports.

État des lieux

« Ce sentier a été créé il y a 25 ans, le long du trait de côte, avec seulement quelques déviations », explique-t-il. « Un boulot énorme. Au fil des années, il a subi les attaques de la mer, de l’érosion, des tempêtes. Son entretien a été réduit au minimum, pour une question de budget. Au début de notre mandat, en 2014, on a décidé de réaliser un état des lieux. On s’est appuyé sur une vingtaine de bénévoles, des Ildarais, qui ont arpenté le sentier par tous les temps et dressé un inventaire complet du tracé ».

Laisser faire la mer

Ce travail, effectué dans le cadre d’une réflexion autour de l’agenda 21, a permis d’enclencher une première tranche de travaux. « On a engagé des discussions avec la communauté d’agglo (Golfe du Morbihan Vannes Atlantique GMVA) et le Parc naturel régional du Golfe du Morbihan. On a réussi à débloquer 56 000 €, subventionnés à 65 % en 2016, pour des premiers travaux. Avec cette somme, on a restauré… 500 m à Kerolland, du côté du centre des Glénans. 500 m sur 17 km… Il en restait encore 16 »… Les élus ildarais ont fait l’amer constat que la réglementation ne joue pas en leur faveur. « À certains endroits, à Arz, du fait des aléas climatiques liés au réchauffement, il y a des risques de rupture brutale, des submersions qui peuvent casser un isthme en une nuit », détaille Jacques de Certaines. « Lors d’une tempête, par gros coefficient de marée, par exemple. Comme c’est dans des zones non habitées, la réglementation prévoit de laisser faire la mer. On a des murs de protection qui s’écroulent mais on ne peut pas les reconstruire. Ça menace aussi le sentier côtier ».

À force de réflexions et de réunions avec GMVA et la Direction départementale des territoires et de la mer, une solution a été trouvée. Le sentier côtier va être transformé en sentier de petite randonnée (balisage jaune) et être intégré dans le plan départemental des itinéraires de promenades et de randonnées. Un sentier piéton de 13 km, doublé d’un itinéraire vélo. Pour ce faire, de gros travaux de terrassement, de construction de passerelles en bois dans les zones humides, de balisage et de signalétique sont prévus, financés par le Département (40 000 €) et GMVA (chiffre non communiqué). Le sentier communal, jusqu’ici intégralement côtier, s’éloignera, à certains endroits, du trait de côte. « Le côté positif, c’est que cela permet de mettre en valeurs certains sites patrimoniaux », souligne l’adjoint chargé des travaux. « Le côté négatif, c’est que ces contraintes budgétaires et réglementaires nous obligent à abandonner à la mer certains tronçons du sentier côtier. On s’éloigne de l’esprit de la loi Littoral, qui a gravé dans le marbre que le littoral doit être accessible à tous. Là, on se dit : on n’a plus les moyens, on n’y va plus. C’est dommage ».
https://www.letelegramme.fr/bretagne/ile-d-arz-la-mer-avance-le-sentier-cotier-recule-25-06-2019-12321750.php#b0OooUULX8tUXqT3.99

Au-delà de l’accroche humoristique de cet article, félicitations à l’équipe municipale pour le projet même si la cohabitation piétons – vélos en haute saison touristique promet du sport. On a aperçu la première trottinette électrique sur Arz lancée à tombeau ouvert par un dame d’un âge certain

Share